-25% code : CYBERWEEK

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Publié le octobre 17 2022

Définition du métabolisme

Le métabolisme, qu’est-ce que c’est ?

Pour survivre, nous avons besoin d’énergie. Nous la trouvons dans l’alimentation qui nous fournit les nutriments essentiels pour alimenter nos fonctions vitales.

Le métabolisme nous permet de rester en vie. Il convertit les nutriments en énergie pour faire fonctionner notre organisme.

Vous voyez le principe ? Le métabolisme, c’est l’ensemble des réactions biochimiques du corps pour créer, transformer et dépenser de l’énergie… et nous maintenir en vie.

Le fonctionnement du métabolisme

Nutrition sportive proteine végétale

Le métabolisme fonctionne en deux phases qui regroupent un ensemble de réactions biochimiques.

La première phase est le catabolisme : le métabolisme catabolique extrait les nutriments des aliments (les lipides de l’huile, les glucides de la pomme, les protéines de pois, etc.) et les convertit en énergie.

La seconde phase est l’anabolisme : le métabolisme anabolique synthétise cette énergie puis la déplace vers les cellules pour assurer les fonctions vitales.

Par exemple, quand vous consommez des protéines, le métabolisme catabolique extrait les acides aminés et le métabolisme anabolique les achemine vers vos muscles pour renforcer la construction musculaire et l’élasticité des tissus. Le métabolisme permet donc d’assimiler les protéines et de renforcer vos muscles.

>> Consommez plus de protéines végétales avec les POST WORKOUT  ØZERS NUTRITION

Les facteurs qui influencent le métabolisme

Nos besoins énergétiques quotidiens dépendent de plusieurs facteurs parmi lesquels :

  • l’âge ;
  • la masse musculaire, la masse graisseuse (bref, le poids) ;
  • la taille ;
  • le sexe.

Le sommeil, l’hygiène de vie, l’alimentation, la génétique, les conditions climatiques et les émotions peuvent aussi influencer le métabolisme. Par exemple, une personne anxieuse aura une consommation énergétique plus rapide qu’une personne plus calme.

D’ailleurs, nous pouvons avoir un métabolisme lent, qui brûle les calories plus lentement que la moyenne de notre catégorie (selon l’âge, le sexe, la taille, le poids) ou un métabolisme rapide, qui dépense l’énergie plus vite.

Ainsi, le taux métabolique, c’est-à-dire la quantité d’énergie dont nous avons besoin, varie selon différents facteurs.

Bon à savoir :
Vous dépensez aussi de l’énergie quand vous exercez une activité intellectuelle. Le fait de parler, de penser et de réfléchir permet de brûler des calories !

Mais pratiquer une activité physique et sportive reste le meilleur moyen de booster les dépenses caloriques.

 

Les 3 types de métabolismes pour dépenser l’énergie


Il existe trois types de métabolismes anaboliques qui permettent de dépenser de l’énergie pour alimenter les cellules :

  1. le métabolisme basal (MB) ;
  2. le métabolisme actif ;
  3. la thermogenèse.

Le métabolisme basal qualifie les besoins en énergie et la dépense énergétique : c’est la quantité d’énergie que vous dépensez quand vous êtes éveillé, au repos, à jeun et à température corporelle normale (il représente environ 70 % de la dépense énergétique quotidienne).

Le métabolisme actif, lui, agit sur la dépense calorique nécessaire lors d’un effort physique. Quand nous faisons du sport, nous brûlons plus de calories, car le corps fournit un effort supplémentaire. C’est là qu’intervient le métabolisme actif (qu’on appelle aussi, « consommation active », et qui représente environ 15 % de la dépense calorique quotidienne, selon le degré d’activité physique).

Enfin, la thermogenèse correspond au processus métabolique qui brûle les graisses et l’énergie nécessaire pour maintenir une température corporelle normale. Les calories brûlées réchauffent la température du corps quand il fait froid et la refroidissent quand il fait chaud.

 

Fonctionnement du métabolisme basal

Vous l’aurez compris, métabolisme et métabolisme basal ne sont pas tout à fait la même chose.

Le métabolisme énergétique (ou basal) ne concerne que nos besoins caloriques quotidiens, c’est-à-dire l’apport énergétique nécessaire pour assurer nos besoins vitaux (fonctionnement des organes, maintien de la température corporelle, renouvellement cellulaire, activité musculaire…). Il dépend de la quantité d’énergie que nous dépensons au repos éveillé, à jeun et à température normale.

Plus vous êtes imposant, et plus vous avez besoin d’énergie pour alimenter vos cellules.

Voici comment fonctionne le métabolisme de base :

  • Si vous consommez chaque jour le nombre de calories exact dont votre corps a besoin, vous conserverez un poids normal.
  • Mais, si vous consommez moins de calories que vous en dépensez, vous perdrez du poids (vous êtes en déficit calorique et votre régime est hypocalorique).
  • De même, si vous consommez plus de calories que nécessaire, elles seront stockées dans le tissu adipeux sous forme de graisses. À terme, vous prendrez du poids à cause d’un régime alimentaire hypercalorique.

Tout est une question d’équilibre.

Certains facteurs impactent le rythme métabolique et la dépense énergétique comme l’âge et le sexe (les hommes dépensent plus d’énergie que les femmes en raison de leur masse corporelle plus élevée).

Fonctionnement du métabolisme actif

Femme sportive - booster metabolisme

Le métabolisme actif intervient quand on pratique une activité physique. Il entre en scène dès l’échauffement et s’active tout au long de l’activité sportive.

Il brûle l’énergie nécessaire pour soutenir l’effort physique plus ou moins dense selon l’exercice. Plus vos organes sont sollicités et plus vous avez besoin d’énergie.

Le fonctionnement du métabolisme actif dépend donc du degré d’activité sportive. Plus vous êtes sportif et plus votre consommation active travaille.

Fonctionnement de la thermogenèse

La thermogenèse est la production de chaleur par l’organisme. Le corps brûle des calories pour maintenir une température corporelle idéale.

La thermogenèse alimentaire, plus particulièrement, représente la quantité d’énergie utilisée pour digérer les aliments, les assimiler et les stocker.

Après un repas, vous pouvez remarquer que la température du corps augmente légèrement, car la digestion dépense de l’énergie pour assimiler les aliments.

Certains aliments demandent plus d’énergie pour être digérés, comme les protéines. Leur dépense calorique est plus importante que celles des glucides ou des lipides.

Manger des protéines augmente la dépense énergétique. Diversifier l’apport protéique avec des protéines d’origine végétale est une solution pour éviter de consommer uniquement des protéines animales qui sont riches en lipides et qui peuvent provoquer du cholestérol, sans parler de leur impact écologique et des conditions d’élevage des animaux.

Les boissons protéinées véganes vous aident à atteindre votre apport protéinique quotidien tout en augmentant l’énergie consommée.

 

En bref, le métabolisme, c’est quoi ?

Pour résumer, le métabolisme, dans sa généralité, assure l’équilibre vital.

Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner. Il trouve cette énergie dans l’alimentation et c’est là qu’intervient le métabolisme.

Il lance la phase catabolique pour extraire les nutriments de la nourriture et les transformer en énergie. Les protéines deviennent des acides aminés, les graisses deviennent des acides gras et construisent la membrane des cellules, etc.

Après le catabolisme arrive l’anabolisme. Cette phase synthétise l’énergie et la distribue aux cellules par le système sanguin. Le métabolisme dépense l’énergie récoltée pour alimenter les différents organes du corps.

Le rôle du métabolisme est donc de nous maintenir en vie en créant et en dépensant de l’énergie.

Dans cette dépense énergétique, trois fonctions entrent en jeu :

  • le métabolisme de base qui est la dépense énergétique quotidienne ;
  • le métabolisme actif qui représente la dépense calorique pendant un effort ;
  • et la thermogenèse qui est la capacité à maintenir le corps à la bonne température.



commentaires

0 commentaires

translation missing: fr.blogs.article.leave_comment