-25% code : CYBERWEEK

Comment savoir si on est sédentaire, actif ou très actif ?

Publié le février 25 2022

La semaine dernière nous avons publié notre tout premier article de l’année. On vous a mis en évidence que 95% des français étaient en manque d’activité physique en démontrant les raisons et les risques sur la santé. 

Mais alors, comment réellement savoir si je fais assez d’activité physique ? 

On vous explique tout ici !


Tout d’abord, pour vous remettre dans le contexte, on vous donne quelques définitions importantes pour tout comprendre. 

L’activité physique : « tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques entraînant une augmentation de la dépense énergétique par rapport à la dépense énergétique au repos. » (Caspersen, Powell et Christenson 1985). L’activité physique se caractérise donc par son type (quelle activité physique), par sa durée (pendant combien de temps), sa fréquence (quelle régularité) et son intensité (quel investissement physique et quelle dépense énergétique). 

L’inactivité physique : niveau insuffisant d’activité physique qui se situe en dessous du seuil recommandé, qui indique de faire au moins 30 minutes d’activité physique d’une intensité modérée, au moins cinq fois par semaine, ce qui correspond au palier 1 d’activité pour être en bonne santé. 

Sédentarité : une situation d’éveil caractérisée par une dépense énergétique faible en position assise ou allongée.

Mais alors, comment faire partie des 5% d’adultes français qui pratiquent assez d’activité physique ?

Si vous exercez les 3 paliers ci-dessus, tout au long de la semaine, alors effectivement, vous faites partie des 5% en forme et en bonne santé. 

Si nous prenons les éléments du palier 1 qui prévoit de pratiquer une activité cardiovasculaire au moins 30 minutes par jour et 5 fois par semaine pour être en bonne santé, la régularité d’une activité physique d’intensité modérée en est la clef, tant d’un point de vue cardiovasculaire que musculo-squelettique. 

Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) le travail et le sport sont les contextes les plus fréquents d’activités physiques sollicitant le travail musculaire en résistance. Il est estimé en France que 37% de la population adulte est en dessous du seuil de 40 minutes hebdomadaires de travail musculaire en résistance (palier 2). Et c’est lorsqu'on tient compte des 2 premiers paliers, seuls 21% de la population adulte française atteint à la fois les seuils en termes de durée et de fréquence. 

Si on ajoute le palier 3, qui concerne les exercices d’assouplissement et d’étirement 2 à 3 fois par semaine, c’est là qu’on atteint les 95% des adultes qui n’atteignent pas les seuils en durée et fréquence de pratique en France. 

À savoir également que 70% des femmes n’atteignent pas un seul seuil de palier contre 42% des hommes. 

Nous, chez Øzers, pour vous aider à mieux récupérer après l’effort, on vous a concocté une recette avec un goût naturel qui ressemble au lait d’amande et un léger goût de vanille pour émerveiller vos papilles. On compte parmi nos adeptes déjà plusieurs sportifs et sportives professionnels. 

Pour vous aider à mieux vous situer, voici un tableau récapitulatif d’activités quotidiennes selon leur niveau d’intensité. 

Vous pouvez déjà avoir une idée de votre intensité d’activité suivant les exemples figurants sur ce tableau.  

 

Certaines personnes, prises par le temps ou le manque de motivation en semaine, vont essayer de se rattraper le weekend. Cependant, cette pratique appelée « weekend warrior » comporte plus de risques sur la santé, notamment un risque cardiovasculaire plus élevé ou des blessures musculo-squelettiques, qu’une activité régulière. 

Alors, dites-nous en commentaires votre fréquence d’activités physiques :) 

 

Source : https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2017SA0064-b.pdf

commentaires

0 commentaires

translation missing: fr.blogs.article.leave_comment